Disparition de Guy BEDOS à l'âge de 85 ans


28 mai 2020

Guy Bedos est mort à 85 ans, a annoncé ce jeudi, sur Instagram, son fils Nicolas Bedos, auteur et réalisateur. Humoriste, acteur et réalisateur, il est l’auteur de nombreux sketchs devenus très célèbres, a eu une carrière prolifique au cinéma et au théâtre, et était une figure de la gauche intellectuelle. Né en 1934 à Alger, Guy Bedos grandit en Algérie, et arrive à Paris en 1949. A 17 ans, il commence des études de théâtre à l’école de la rue Blanche. Avec ses premières mises en scène, il se fait remarquer par Jacques Prévert qui lui conseille d’écrire des sketchs.

Dès 1956, il fait des apparitions à la télévision dont il deviendra peu à peu un habitué. Dix ans après ses débuts, il rencontre Sophie Daumier avec qui il se lance véritablement dans le métier d’humoriste.

Leur succès lui ouvre la voie pour une carrière au cinéma, puis, toujours comme humoriste, dans des spectacles en solo. L’un de ses plus fameux rôles au cinéma restera celui de Simon dans Un éléphant ça trompe énormément d’Yves Robert, et sa suite Nous irons tous au paradis.

Proche de Michel Boujenah, Smaïn ou encore Muriel Robin dans les années 1990, Guy Bedos incarnait une forme d’idéal de l’humoriste français de gauche. Sans soutenir explicitement  ni partis ni candidats politiques, il se disait « homme de gauche ».

Guy Bedos avait quatre enfants nés de trois mariages : Leslie, née en 1957 et fille de Karen Blanguernon, Mélanie, née en 1973 et fille de Sophie Daumier, et Nicolas né en 1979 et Victoria née en 1983, enfants de Joëlle Bercot.