Le comédien Claude BRASSEUR nous quitte à l'âge de 84 ans


22 décembre 2020

Le comédien Claude Brasseur, qui a marqué des générations en incarnant François Vidocq à la télévision et plusieurs grands rôles au cinéma, dont "Un éléphant ça trompe énormémement", est décédé aujourd'hui à l'âge de 84 ans.

Célèbre pour sa voix rocailleuse et sa grande joie de vivre, Claude Brasseur a marqué des générations en incarnant François Vidocq à la télévision. Cet acteur au regard vif et au sourire qui le rendait immédiatement sympathique était populaire et polyvalent. Il excellait autant dans les polars que dans les comédies.

Débutant dans les années cinquante, il aura tourné en plus de soixante ans de carrière dans plus de 110 films, souvent réalisés par les plus grands, de Jean-Luc Godard à François Truffaut en passant par Marcel Carnet, Jean Renoir, Claude Sautet et André Téchiné. Comédien discret, Claude Brasseur commence dans Les Yeux sans visage et Bande à part avant d'exploser dans les années 1970 avec ses rôles dans Les Seins de glace, L'Agression ou encore Un éléphant ça trompe énormément, qui lui vaut le César du meilleur acteur dans un second rôle en 1977. La consécration arrive trois ans plus tard, en 1980, avec le César du meilleur acteur pour La Guerre des polices. La même année, il incarne son rôle le plus célèbre, celui de François Beretton, le père de Vic (Sophie Marceau) dans La Boum, qui lui assure une popularité durable. Depuis, il continuait d'apparaître régulièrement à l'écran, jusqu'aux trois volets de la comédie Camping dans les années 2000, où il interprétait un truculent Jacky Pic.