Le cyclisme pert une légende, Raymond POLIDOR nous quitte à 83 ans


13 novembre 2019

 

C'est une immense figure populaire et sportive française du cyclisme qui disparait. Raymond Poulidor fut davantage qu'un cycliste et sa carrière prit fin au crépuscule des années 70, sa présence est restée familière sur les routes - où les foules reconnaissaient encore « Poupou ». Car Raymond Poulidor, qu'on voyait encore au départ du Tour de France cet été, resta l'homme placide, d'une simplicité naturelle, que chacun pouvait aborder sans ambages ni protocole.

Sportivement, il demeure à jamais dans l'imaginaire populaire cet « éternel second », à la fois grand rival et faire-valoir homérique de Jacques Anquetil (cinq fois vainqueur de la Grande Boucle) dans les années 60, qui collectionna les places sur le podium du Tour de France (huit fois entre 1962 et 1976, dont la dernière à plus de 40 ans !) sans en porter le maillot jaune une seule fois.

Source l'équipe