EMPYREAL VAULT -Judgement-


20 septembre 2021

EMPYREAL VAULT COVER.jpg (200 KB)

Groupe : EMPYREAL VAULT

Titre : Judgement

Label : Great Dane Records

Année : 2021

Toujours technique, mais tout de même un poil moins élitiste et atypique, en prenant moins de la scène deathcore aussi, le second album de EMPYREAL VAULT « Judgement » est arrivé deux ans après leur premier album éponyme.

Et un changement de guitariste plus tard, on découvre ce groupe avec une nouvelle facette toujours composé de deux membres d’Exocrine ainsi que de PJ Paoli et maintenant de Tom Kaduk.
EMPYREAL VAULT brille toujours par ses introductions très cinématographiques, mais propose des titres dont la brutalité est plus profonde, comme celle de Septic Flesh pourrait l’être.

On s’aperçoit que sur ce nouvel album composé
de huit titres et à peine plus long que son prédécesseur, (trente deux minutes pour les pointus) EMPYREAL VAULT maîtrise encore plus sa manière de donner une accessibilité au grand public death metal technique. C’est vrai dans le sens où les morceaux sont moins syncopés et nettement plus orchestraux par endroits et que l’on a l’impression d’avoir une histoire sans accroc qui se déroule dans nos oreilles sans l’ombre d’une boulette de cérumen en bord de falaise.

Ce « Judgement » est succulent,pour ne pas dire somptueux, il attire l’attention, il accroche l’esprit, il agrippe l’écoute et ne la lache plus jusqu’à la fin ; la voix de Jordy Besse est gutturale grave, ténébreuse à souhait et lorsqu’il sait qu’il faut monter dans l’aigu torturé, il prend la tessiture adéquate pour déchirer l’atmosphère.

Mais ce qu’il ressort énormément, c’est cette sensation de pesanteur, de lourdeur abyssale qui prédomine tout au long de l’album et qui est tellement majestueuse sur les titres qui s’enchaînent tels que « War » et « The Judgement ».

EMPYREAL VAULT a réussi a construire un véritable univers avec ce deuxième album, le genre d’album inspiré comme Virvum a su le faire, qui arrive à se détacher d’une scène engluée par la technique à tout prix, ou de la complexité au détriment de la musicalité première.

Le plaisir de l’auditeur est intact, ce qui signifie que son géniteur a su se faire plaisir, mais aussi partager ce plaisir et le rendre compréhensible aux oreilles de tous, mêmes des plus rustiques. Et ceci est effectivement une autre paire de manches.

Que de surprises et d’opacité harmonique sur une batterie ultra chronométrée, où les esprits s’égarent dans des méandres de brutalité, entrelacées de mélodies black metal s’il en est, pour donner au style de EMPYREAL VAULT quelque chose de massif , compact, mais tout aussi orchestral dans ses arrangements.

Malgré les appréhensions, malgré les a priori, « Judgement » s’en sort avec les honneurs et bien plus encore, et succède d’une manière noble et parfaitement limpide à leur album éponyme, en apportant une atmosphère encore plus poussée dans univers en trois dimensions, qui vous enveloppe littéralement ; notamment avec des titres comme « Call of Yggdrasil » où la performance de Myriam Bouskour apporte un autre angle de vision ou plutôt d’écoute à la musique de EMPYREAL VAULT.

Rien à redire. Un album vraiment excellent.

Arch Gros Barbare

20/09/2021