MASSIVE CHARGE -For those we hate-


17 juillet 2022

MASSIVE CHARGE COVER.jpg (106 KB)

Groupe : MASSIVE CHARGE

Titre : For those we hate

Label : Music Records

Année : 2021

Trois albums, trois touchés. Même si « For those we hate » a mis dix ans pour pointer son nez à l’extérieur de leurs sphincters, les lorrains n’ont rien perdu de leur efficacité. Et même si ça fait un an déjà qu’il est sorti, cet album brûle toujours par son aura incandescente, par son hyper violence et par son intensité ultra sauvage. L’essence même du grind core.
Avec une ligne de conduite musicale toujours inchangée, MASSIVE CHARGE fait partie des groupes hexagonaux
qui laissent des traces de sang autour des gencives. C’est sans doute pour cela que les groupes de grind core et français de surcroît, bénéficient toujours de ce respect parce que depuis quarante ans, c’est toujours la même scène.

Pochette à l’image du contenu, « For those who hate », c’est dix-sept titres de grind core à l’ancienne, c’est vrai avec quelques inspirations des anglais on ne va pas se mentir ; sur certains titres comme « Like puppets » où l’atmosphère d’un « Fear emptiness despair » s’étale parfois comme une ombre. Mais ce n’est pas que ça, c’est aussi trente-huit minutes de sauvagerie qui ne se ressemble jamais. Quand on prend « In our attitude », on se rend bien compte, que le grind core se transforme en grinding death ou death grind , sauce américaine, en guise de « vérité brutale ».

Pour autant, jamais une seule fois MASSIVE CHARGE ne se perd dans ce que l’on pense être ses influences, parce que cet album conserve toujours un son primaire et un esprit très punkocore (« Teeth breaking ») en n’oubliant jamais quelques origines death metal,
qui font l’essence même du groupe, qui font sa personnalité.

C’est un putain de mix qui se marie très bien, et ça donne une bombe à neutrons, avec des vocaux si variés qu’on se prend bourre-pif sur bourre-pif, sans savoir dans quelle direction regarder, grâce à un lead soutenu par des backing vocals qui nous rappellent les piafs qui gueulent « manger !!!  » chacun leur tour avec les yeux fermés.

Ce sont des titres courts, avec parfois une mini pause, comme l’introduction de « I’m obscene » qui montre aussi la force de composition de MASSIVE CHARGE, car ils arrivent à poser du riff différent et à se renouveler à l’intérieur même de l’album en étant limite progressifs dans leur grind avec ce titre extrêmement long et son incommensurable puissance, comparé au reste.

Tout est chirurgical, tout est composé et interprété avec minutie pour donner à leur musique cette sauvagerie naturelle qui prédomine durant tout l’album.

Voici donc un « For those we hate » qui met la branlée à des dizaines de sorties de musique extrême tous styles confondus, il y avait longtemps que l’on ne s’était pas pris de coups de pieds au cul aussi intensément sans jamais avoir envie que ça s’arrête.

Arch Gros Barbare

17/07/2022