OCTANE -Back In The Game-


31 octobre 2022

OCTANE.jpg (24 KB)

Groupe : OCTANE

Titre : Back in the game

Label : Autoproduction/Ellie Promotion

Année : 2022

On a toujours dit que le Rock, ça voulait dire tout et n’importe quoi, ceci dit le metal aujourd’hui aussi. Mais quand des groupes oscillent entre un bon rock énervé, rentre dedans et un petit heavy metal mélodique des familles brûlant et groovy avec une atmosphère de stoner de dingue, ça donne tout de même parfois un bon mélange de genres.

OCTANE comme son nom l’indique est explosif, et ce nouvel album sorti ce mois-ci est simplement époustoufflant , débordant d’énergie, baignant dans un stoner ultra gonflé et mélodique par endroits qui donne aux morceaux une intensité vraiment phénoménale.

Après plus de dix ans d’existence, et deux albums hybrides, le groupe revient à ses premières amours,un chant poilu en trio et le résultat n’en est que meilleur.

« Back in the game » porte bien son nom, et la production signée Dome Studio est gonflée à bloc ; une production aussi puissante que celle des Spiritual Beggars et des Nickelback, avec une fraîcheur et une énergie réellement boostée au maximum.

Huit morceaux, huit tubes brûlants comme la braise où le Jack coule à flots, pour mieux érailler les cordes vocales d’Alex, chanteur efficace à la tessiture titanesque.

En moins d’une demi heure, OCTANE maîtrise les horizontales et les verticales, et si les premiers titres « You make me high » , « Midnight riders », mettent rapidement sa race dans un heavy rock gonflé aux acides avec des refrains adaptés aux mémoires de poissons rouges, on constate que le groupe se lâche immédiatement dans ses solos pour enflammer le bordel.

Et si bizarrement on s’attend au départ à quelque chose de trop lisse ou trop rock, on s’aperçoit que OCTANE sait aussi être plus agressif, plus incisif dans ses rythmiques avec « Evil » qui pose des bases déjà plus heavy que rock, mais surtout « Back in the game » qui fracasse tout avec du riff toujours plus incandescent.

C’était pour vraiment nous préparer à la terrifiante « My last goodbye », chef d’oeuvre de groove, de stoner, de red neck à la limite du southern , et sa petite sœur « Bring me down » qui n’a absolument rien à lui envier.

Ce duo mortel , défoncera définitivement les indécis.

« Back in the game », c’est le genre d’album, qu’on écoute, encore et encore, encore et toujours, toujours et tout le temps, sans jamais se lasser. Et OCTANE signe ici un retour vraiment fracassant, il y avait longtemps que l’on n’avait pas pris du groove dans la tronche aussi profondément. « Do you remember my name » finit d’asseoir tout le monde par terre avec des riffs qui terrassent l’auditeur. Ici point de brutalité, point de violence, mais du gros son puissant, dans une atmosphère totalement décomplexée.

Arch Gros Barbare

31/10/2022