POWER PALADIN -With The Magic of Windfyre Steel -


18 septembre 2022

POWER PALADIN.jpg (138 KB)

Groupe : POWER PALADIN

Titre : With The Magic of Windfyre Steel

Label : Atomic Fire Records

Année : 2022

C’est dingue comme parfois, en un seul album, un groupe peut générer une intensité si forte que l’engouement vient si naturellement et rapidement. C’est le cas pour les islandais de POWER PALADIN. Premier album et déjà une horde de fans.

Le power metal de POWER PALADIN vous balade entre heavy metal mélodique, fantasy à foison et évidemment un côté épique indéniable qui lui donne un charisme moderne, jeune et fringuant.

Extrêmement bien écrit avec des envolées de lead guitares qui ne font que monter très haut dans les notes, ce premier album est un futur classique. On retrouve la légèreté et la folie des Helloween époque « Keeper », et c’est totalement vrai avec « Righteous Fury », qui n’est pas sans rappeler un « Eagle Fly Free » des temps modernes. Si l’artwork de James Child est fait pour tous les fans des jeux vidéos des années 80 et qu’en plus sur ce morceau vous avez le droit à un hommage à Zelda digne de ce nom, on ne peut qu’être d’accord sur le fait que POWER PALADIN prend tout ce qu’il y a de meilleur chez des groupes tels que Blind Guardian, Fairyland,ou surtout Dragonforce, si ce n’est Freedom Call, mais à des niveaux différents.

Il aura fallu cinq ans à POWER PALADIN pour se transformer, trouver sa voie, réaliser ce premier album qui est d’une qualité rare, que ce soit la voix de Atli Gudlaugsson ou les guitares , on succombe à la rapidité, à la musicalité performante, et à une production vraiment puissante et d’une clarté rare.

Voici neuf morceaux qui donnent la pêche, vraiment catchy et qui vous font traverser leur cinquante minutes, en voyageant dans un esprit fantasy observé par la lucarne des univers de « Legend » « Dark Crystal » ou encore « The neverending Story »

C’est plein de variations toutes plus énergiques les unes que les autres, avec une fraîcheur omniprésente, un réel plaisir pour les oreilles où jusqu’au bout avec « There can be only one » et cette montée vocale surpuissante et si aigüe , on y retrouve encore une fois cet état d’esprit très Helloween.

POWER PALADIN c’est un album professionnel, avec des rythmiques irréprochables, et des tempos toujours effrénés, de la vitesse, de la mélodie, dans un monde médiéval évidemment.

Pas de recette miracle, mais un plat bien préparé et servi dans les couverts de fiançailles.

Du coup, on déjeune comme des rois.

Arch Gros Barbare

18/09/2022