SWAMP TERROR -Gathered for Carnage-


04 mai 2021

SWAMP TERROR COVER.jpg (200 KB)

Groupe : SWAMP TERROR

Titre : Gathered for carnage

Label : Metal Exhumator

Année : 2021

Depuis un petit moment maintenant on voit fleurir dans les séries telles que Stranger Things ou dans un autre registre This is us, une espèce de retour aux années 70/80 ‘s, avec cette ambiance particulière très « sepia », c’est à dire qui se « décompose » dans une atmosphère typique de liberté presque hippie parfois, avec cette légèreté si attachée à ces années là.

Conséquence de la chose, beaucoup de monde sur les réseaux sociaux, partage, que ce soit génériques, pub, textes, bandes annonces de films cultes...en relation directe avec cette nostalgie, cette mélancolie que cela procure à certains trentenaires, quarantenaires et cinquantenaires...
rappelez-vous « tu sais que t’es un ancien si t’as connu... »

Et pour cause, vu l’état de notre monde, même si vivre dans le passé n’est pas la meilleure chose qui soit, repenser deci delà à toutes ces choses anecdotiques qui rappellent notre enfance, fait malgré tout du bien à l’âme.

Et donc autre conséquence, certains ont envie de replonger dans l’horreur des films , ou dans les films d’horreur
(à vous de choisir), qui ont vraiment donné au genre ses lettres de noblesse, signées du sang des nombreuses victimes cinématographiques.


SWAMP TERROR né en 2017,
et composé de Brice Moreau (Corrosive Elements) aux vocaux,

Romuald Potel (ex-Ghusa, ex-Nyarlath) à la guitare, et Rachid “Teepee” Trabelsi (Corrosive Elements, Conviction, Moonskin) à la batterie, comme une petite poignée de groupes qui se compte sur les doigts d’une main (lorsqu’elle n’a pas été coupée), a eu envie de mélanger l’amour du death metal à celui de ces ambiances de films horrifiques onctueusement sanglants.

L’alchimie, le mélange, la fusion, (la consanguinité peut-être?), a permis de faire naître ce premier mcd de SWAMP TERROR nommé « Gathered for carnage »,qui, rien qu’à en voir la pochette made in Créature du marais (nom du groupe oblige), annonce déjà la couleur verdâtre des vingt minutes démembrées en six titres intro, outro comprises.

Oui, on est bel est bien dans les horror movies, car c’est ce que « Praise the lord » en moins d’une minute, rappelle : ode aux griffes de la nuit, souvenir des monstres nocturnes, et des samhain à outrance. SWAMP TERROR pose son décor et enfile ensuite son habit de slasher ou de bête immonde, à votre convenance.

Leur death metal est ultra propre niveau production, mais lorsque l’on écoute l’album qu’avait fait Corrosive Elements il aurait été difficile de faire autrement.

Donc oui, death metal , brutal juste ce qu’il faut mais avant tout bestial et sauvage.

SWAMP TERROR , ne perd pas de temps en fioritures, ni à broder de la dentelle pour faire plaisir aux demoiselles. Non au contraire, les morceaux qui s’enfilent comme un centipède dont le nez prend de l’air au sphincter, montrent d’abord une certaine ouverture parce que si « Evil cult » est hyper primaire dans sa violence et son chant, à tenter de conserver cette tension relative à l’atmosphère horrifique, avec un solo extrêmement floridien à la Morbid Angel, dans sa dernière partie ; « The madman and the ugly » est déjà plus fou, plus punk presque, voire plus psychotique (Norman Bates es-tu là?). On y découvre une ambiance, plus aérienne au départ, pour encore une fois mieux transposer leur idées de scénaristes (le sexe façon Jean Rollin en moins), sur des notes ensanglantées. Etrangement le solo de ce morceau, et sans doute la rythmique elle-même, s’apparente plus à du death metal de vieil Hypocrisy des premiers albums.

Enchainement découpé à la hache (sous haute tension, ne faites pas de bêtise avec la tête et le cou), les titres se suivent, percutent, bombardent et perforent à la batterie (« Harvest of sacrifice ») toujours avec cette guitare qui hennit, comme Pestilence le ferait lors de l’apocalypse, et plus on avance dans le mcd plus c’est violent. Petit bémol sur la fin de « Within the woods » qui peut sembler étrange ou bien glauque dans sa conception, pourtant c’est dans le bois où il y a le plus de cadavres.

Voici donc une bande son nouvelle qui donne un coup de mélancolie plutôt réussi. Cannibal Corpse disait il y a longtemps que leur musique c’était de la musique de films d’horreur, ou quelque chose comme ça, SWAMP TERROR réussit l’exercice très bien, et ce « Gathered for carnage » se déguste parfaitement, en regardant malgré tout derrière l’épaule… au cas où.

Arch Gros Barbare

04/05/2021